— Partfaliaz

Archive
Tag "Paper Art trends"

Set design by Alexis Facca

Le set designer polyvalent Alexis Facca figure déjà dans Partfaliaz mais je suis un vrai fan de son travail et dans ce post vous verrez quelques-uns de ses derniers travaux, qu’il s’agisse de commandes ou de travaux personnels… En allant du paper art jusqu’à l’anamorphose il montre une grande aisance avec les formes et l’espace.
Alexis Facca est originaire du Sud de la France mais il réside et travaille actuellement à Bruxelles. Son activité de set designer lui fait passer le plus clair de son temps à démonter des objets pour en construire d’autres. il travaille aussi pour Holy Soakers (projets culturels) et Hors d’Œuvres (site musical) avec son ami Romain Bordes. Représenté en France par valerieoualid.com

Set design by Alexis Facca
Set design by Alexis Facca
Set design by Alexis Facca
Set design by Alexis Facca
Set design by Alexis Facca

En savoir plus

paper art set design and props

Paper art set design and props est une galerie d’images sur Facebook que même les non-utilisateurs de Facebook peuvent consulter avec ce lien. Il s’agit d’un album d’à peu près 60 images sur la fanpage « Paper Art Trends » où vous verrez une sélection des meilleurs œuvres de Paper Art. Chacune des images comporte un lien vers son auteur de telle sorte que vous puissiez découvrir leur sites et portfolios. Paper Art trends est aussi un magazine en ligne sur Flipboard.

En savoir plus

Paper Art trends magazine on Flipboard

Paper Art trends sur Flipboard est un magazine en ligne dédié au Paper Art. Il aggrège des flux RSS provenant de différents sites et blogs de design et qu’il est possible de feuilleter depuis n’importe quel appareil électronique. Vous pouvez aussi vous abonner puisque le contenu est mis à jour plusieurs fois par semaine. Si vous aimez ce projet, partagez-le ! Vos amis vont adorer.

Paper Art trends magazine on Flipboard
Paper Art trends magazine on Flipboard
Paper Art trends magazine on Flipboard

En savoir plus

Graphic paper art by Maud Vantours
HICAVELINCA pour Arjowiggins, photo: Jonathan Icher

Maud Vantours est Designer et Plasticienne, elle vit et travaille à Paris.
Elle a suivi un cursus artistique spécialisé dans le design textile et la recherche de matériaux à l’ESAA Duperré. La couleur, le graphisme et la matière ont une place prépondérante dans son travail, poétique et graphique.
Le papier est devenu au fil du temps sa matière fétiche. Le travail de Maud Vantours oscillant entre art et design séduit les grandes marques de luxe avec qui elle collabore mais également des marques de grande distribution. Ses travaux sont exposés en France et à l’étranger, dans des galeries comme dans les salons professionnels internationaux.
Aujourd’hui Maud a rejoint notre application pour iPhone and iPad dédiée au paper art et intitulée Paper Art Trends. Elle a gentiment accepté de répondre à quelques question à cette occasion:

Qui êtes-vous ?
Maud Vantours, 27 ans, designer et plasticienne.

Comment en êtes-vous arrivé à travailler le papier ?
J’ai commencé à travailler le papier, lors de mes études d’art.
Le papier est ma matière fétiche, j’aime son coté à la fois fragile et malléable, cette tranche qui est quasi imperceptible, mais qui accumulée devient dense et résistante. Je le superpose, le découpe couche après couche pour le faire gagner en volume et lui conférer une 3ème Dimension. J’aime l’idée de partir d’une matière commune qui, en la retravaillant et en la sculptant devient une matière noble.

Pouvez-vous décrire votre travail, votre style personnel ?
Je travaille sur la superposition et l’accumulation de couches de matière. Ceci m’a été inspiré lors d’un voyage à Cuba, par les murs de vieilles maisons dont les peintures très colorées sont endommagées par le climat humide, les habitants les recouvrent par de nouvelles couches de peinture le plus souvent de couleurs différentes et ainsi de suite.
Depuis, j’ai fait beaucoup de recherches, travaillé avec différentes techniques, développé des principes qui m’ont progressivement menées à un style plus personnel coloré, graphique, en volume, dense et très détaillé.

Quels qualificatifs utilisez-vous en parlant de papier ?
Finesse, souplesse, malléabilité, fragilité, un choix infini de couleurs et de textures.

Qu’est-ce que vous préférez dans ce que vous faites?
La création, le début du projet, ça à quelque chose d’excitant mêlé à une petite dose d’appréhension. Ne pas encore savoir vers où on se dirige, tâter, essayer d’innover, créer une nouvelle histoire, une nouvelle esthétique, puis trouver l’idée, l’a développer et enfin la produire. En fait c’est tout le processus créatif que j’affectionne.

Dans votre imaginaire, le papier c’est chaud ou froid ?
Le papier est selon moi une matière chaude, issue de fibres végétales.

this is a link to the French versionAbonnez-vous au flux RSS

En savoir plus

"The Office" new paper work by Paper donut

Paper donut vient de mettre en ligne sa nouvelle installation. Photographié par Tom Joye, « The Office » est entièrement en papier.
« Paper Donut » est le portfolio d’Alexis Facca, un graphiste français spécialisé dans le paper art et le set design. Evoluant dans un univers de géométrie et de couleur, il travaille pour des clients de divers horizons pour de l’illustration, du motion, set design ou graffiti.

this is a link to the French version"The Office" new paper work by Paper donut"The Office" new paper work by Paper donut"The Office" new paper work by Paper donutAbonnez-vous au flux RSS

En savoir plus

A colorful book prototype by Serena Olivieri

Serena Olivieri est une graphiste italienne installée à Madrid depuis 7 ans. Elle est très inspirée par un voyage d’un an en Asie. Sur son blog, Serena Olivieri montre ses prototypes d’agendas et différents livres réalisés avec une belle sélection de papier, mélange de collages et de pop-up assez stylés et bientôt en vente sur Etsy.

this is a link to the French versionA drawn book prototype by Serena OlivieriA red book prototype by Serena OlivieriA pop-up prototype by Serena OlivieriAbonnez-vous au flux RSS

Une Illustration en stop-motion par Serena Olivieri
En savoir plus

Paper art by Valerie Buess

Valérie Buess est une paper-artiste née en Suisse, et vivan en Allemagne depuis une vingtaine d’années. Son magnifique travail a été exposé et récompensé un peu partout dans le monde… Ses compositions mobiles, 3D ou 2D sont à découvrir absolument. Valérie Buess est membre de GEDOK Cologne et de l’IAPMA. Via Uponafold.

frIncredible paper art by Valerie BuessIncredible paper art by Valerie BuessFlower paper by Valerie BuessPaper rolls by Valerie BuessAbonnez-vous au flux RSS

En savoir plus

Zim and Zou est un jeune studio de création qui vient de réalisé une série d’appareils électroniques vintages, chacun réalisés à la main en papier coloré. Zim and Zou participent également à « Paper Art trends » notre appli pour iPhone et iPad. Voici une courte interview pour en découvrir un peu plus à leur sujet…

Qui êtes-vous ?

Nous sommes Zim&Zou, un studio de création composé de Lucie Thomas et Thibault Zimmermann. Nous avons tous les deux passé un BTS en communication visuelle (option graphisme/édition/publicité) puis nous nous sommes associé il y a environ deux ans. 

Comment en êtes-vous arrivé à travailler le papier ?

Les grands-parents de Lucie travaillaient dans une usine de papier à Etival-Clairefontaine, c’est donc naturellement que ce matériaux s’est proposé à nous! On a toujours aimé le bricolage, ça doit être la nostalgie de la maternelle. 

Pouvez-vous décrire votre travail, votre style personnel ?

On essaye de ne pas se cantonner à un style en particulier, on préfère explorer les nombreuses possibilités qu’offre le papier. On tente d’être le plus minutieux possible en ne négligeant aucun détail. D’une manière générale on fait très peu de retouches sur info une fois le produit fini, c’est important pour nous que l’image soit aussi proche que possible de la réalité.

Quels qualificatifs utilisez-vous en parlant de papier ?

Fragile, modelable et authentique. 

Qu’est-ce que vous préférez dans ce que vous faites?

Commencer à travailler sur un nouvel univers, voir apparaître les éléments petit à petit jusqu’à former un tout harmonieux.

Dans votre imaginaire, le papier c’est chaud ou froid ?

Chaud. Ou en tout cas il le devient à force de le torturer!

Le making of.


frAbonnez-vous au flux RSS

En savoir plus

Elod Beregszaszi vient de réaliser une maison de thé japonaise en hommage aux victimes du récent tsunami. Cette carte d’architecture origamique (pliée à la main et signée), dimensions fermée : 144mm x 103mm ?(envelope fournie) coûte seulement £10.00 (environ 11,66 euros), sans frais d’envoi, tous les profits allant aux sans domicile Japonais. Je viens de recevoir celle que j’ai acheté et c’est vraiment un achat agréable autant qu’utile !

Elod Beregszaszi est un artiste et ingénieur du papier. Il a récemment rejoint notre projet « Paper Art trends » et figure désormais dans l’appli gratuite pour iPhone et iPad. Voici une courte interview pour en savoir un peu plus sur Popupology…

Qui êtes-vous ?
Mon nom est Elod Beregszaszi, je suis un créatif du papier et je vis à Londres et Budapest.

Comment êtes-vous venu à travailler le papier ?
J’ai toujours aimé le papier comme matériau tactile, mais c’est lorsque j’ai découvert le potentiel du pliage que j’ai attrapé le virus. Les livres de Masahiro Chatani m’ont permis de débuter en AO (architecture origamique) il y a 12 ans et depuis je n’ai cessé mes expériences.

Pouvez-vous décrire votre travail, votre style personnel ?
Techniquement parlant mon travail est de l’origami mais j’utilise des découpes en plus des pliages.
Je suis très intéressé par les pliages « en accordéon » car ces modèles ont un élément cinétique tout au long de leur structure. Essentiellement, le but est de travailler à partir d’une seule feuille de papier sans déchet et sans collage, en faisant une économie de moyen pour obtenir des formes équilibrées qui oscillent entre 2D et 3D.

Quels adjectifs utilisez-vous en parlant de papier ?
En un mot : tactile. La partie la plus agréable du processus est le pliage et la manipulation du papier pour atteindre la forme désirée. C’est tout en contact et en collaboration avec le matériau.

Que préférez-vous dans ce que vous faites ?
Vraiment chacune des étapes depuis les premiers croquis jusqu’à la finalisation la plus aboutie. C’est une expérience très dynamique, méditative et très enrichissante.

Dans votre imagination, le papier est-il froid ou chaud ?
Froid, réchauffé du bout des doigts.

frAbonnez-vous au flux RSS

En savoir plus

Alexis Facca a créé le collectif Paper Donut à Toulouse, entouré de quelques artistes polyvalents : Justine Ricaud, Fanette Guilloud, Benoît Brulbault, il crée de superbes compositions colorées et géométriques… Alexis Facca vient de rejoindre notre projet « Paper Art trends » et figure désormais dans notre appli gratuite pour iPhone et iPad. A cette occasion, il nous a donné une petite interview…

Qui êtes-vous ?

Alexis Facca, directeur artistique et web/dev a mes heures perdues. J’ai créé Paper Donut en septembre 2009, qui s’est vite transformé en collectif suite à l’aide répétée de Fanette Guilloud (notamment pour les photos), ou encore Justine Ricaud.

Comment en êtes-vous arrivé à travailler le papier ?

Lors de mes études j’ai eu pour sujet en art plastique: le papier. C’est là que j’ai commencé à explorer les possibilités qu’offrait ce matériau. Séduit, j’ai très vite commencé à créer mes petits volumes et essayer de les proposer lors de commandes d’affiches/flyers que j’avais en parallèle de mes études.

Pouvez-vous décrire votre travail, votre style personnel ?

Des couleurs vives appliquées à des formes très géométriques. Très peu de courbes (mis a part la lampe Nébula). Contrairement à ce que certains peuvent penser: « Non ! Nous ne sommes pas obnubilés par la nourriture ! »

Quels qualificatifs utilisez-vous en parlant de papier ?

Éphémère, infiniment coloré, fragile, modulable a volonté.

Qu’est-ce que vous préférez dans ce que vous faites?

Je n’ai pas vraiment de préférence. Ce que j’aime c’est justement la diversité que propose le papier. Il nous amène à travailler à différente échelle dans différents secteurs; de gros volumes pour de la scénographie, comme des petits volumes transmettant un message fort pour une campagne publicitaire ou encore des volumes ingénieux pour un packaging.

Dans votre imaginaire, le papier c’est chaud ou froid ?

Chaud et froid, c’est vrai que pour beaucoup le papier est blanc donc froid. Mais comme je le disais il peut être infiniment coloré, il offre ainsi de dizaines de combinaisons de
couleurs chaudes.

frAbonnez-vous au flux RSS

En savoir plus